Micro entreprise ou portage salarial : quel choix faire quand on est freelance ?

Vous êtes consultant indépendant, freelance. Pour exercer en toute légalité, vous devez choisir entre le statut de micro-entreprise et le portage salarial pour la création de votre entreprise. Voici une synthèse des avantages de chaque formule pour vous aider dans votre choix.

Le statut de micro-entreprise

Ce statut est le plus simple pour démarrer une activité indépendante, de façon régulière ou ponctuelle, tout en minimisant les coûts administratifs.

Avantages de ce statut

La majorité des freelances opte pour ce statut en raison des nombreux avantages qui en dérivent. Au prime abord, les démarches administratives et tenues de comptabilité sont rudimentaires. Vous pouvez déclarer votre activité en tant que micro-entreprise en ligne et aussi l’arrêter par une simple déclaration.

Ensuite, ce statut vous accorde une franchise sur les TVA. C’est-à-dire, vous pouvez facturer vos prestations sans tenir compte de la TVA. Le calcul et le paiement des charges sociales sont par ailleurs simplifiés. Ils sont déterminés avec un taux forfaitaire au chiffre d’affaires réellement encaissé.

Inconvénients de ce statut

Le premier inconvénient de ce statut est relatif au plafond du chiffre d’affaires annuel. Celui-ci est fixé à 72 500 euros. Les cotisations sociales sont calculées à partir de votre chiffre d’affaires et vous aurez donc de nombreuses charges pour développer votre activité. Vous êtes considéré comme un non-salarié et donc vous ne bénéficierez d’aucun des avantages du statut de salarié.

A lire :   Création d'une entreprise en mode start-up : quels sont les financements et aides possibles ?

Le portage salarial

Tout comme le statut de micro-entreprise, ce statut est une solution pour commencer une activité en freelance.

Avantages du portage salarial

Si vous optez pour ce statut, les inconvénients du statut de micro-entreprise vont devenir des avantages. C’est-à-dire qu’il n’y aura aucune limite à votre chiffre d’affaires annuelle. Les frais professionnels sont déductibles et il y a une récupération de la TVA relative à ces frais. Vous allez aussi bénéficier du statut de salarié et de tous les avantages liés au salariat : retraite, assurance chômage, sécurité sociale, mutuelle et prévoyance. Les formalités et les avantages sont gérés par la société de portage.

Inconvénients du portage salarial

Ce statut présente trois inconvénients majeurs pour un nouvel entrepreneur. Tout d’abord, vous êtes dépendant de la structure qui vous porte et cela vous empêchera de faire connaître le nom de votre entreprise. Ensuite, vous avez un champ d’application limité, car le portage salarial est plus adapté pour faire des prestations de services aux entreprises, comme du consulting.

Le plus gros inconvénient de ce statut est le coût des charges qui vont avec ce statut qui s’élève à plus de 50 % du montant HT facturé à votre client.

Somme toute, le statut de microentreprise et celui de portage salarial présentent tous des avantages et des inconvénients pour le travailleur indépendant. Le choix dépend donc de vos objectifs.

A lire :   Box de self stockage : comment créer son activité de loueur de box ?

Avez-vous pensé à calculer votre TJM ?

Si vous avez décidé de vous mettre à votre compte, que ce soit en tant que freelance ou grâce au portage salarial, il est important de réfléchir aux tarifs que vous comptez fixer pour vos prestations. Car même si vous êtes en portage salarial, et bénéficiez donc d’une certaine sécurité financière, il est indispensable d’être un minimum rentable dans votre activité, si vous espérez prospérer dans votre domaine. C’est pour cela qu’il est préférable d’établir votre TJM, et de le communiquer à vos clients. Vous vous demandez ce que signifie ce sigle au nom barbare ? Voici quelques explications.

Le TJM est l’acronyme de Taux Journalier Moyen ; en d’autres termes, c’est le tarif que vous demanderez à vos clients pour une journée de travail. Ce tarif peut évidemment se décliner en taux horaire, en fonction du type de mission que vous prenez en charge. Si vous pouvez évidemment le modifier au cas par cas, il vous permet de poser une base, et de sélectionner les offres les plus intéressantes pour vous. Il est possible d’utiliser un outil en ligne pour faire le calcul de son taux journalier moyen (TJM).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.