Comment devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite : la fiche métier complète

Un accompagnateur de personnes à mobilité réduite permet à ces dernières de gagner en indépendance. Il les aide à accomplir leurs tâches au quotidien et à se maintenir en forme. Pour cela, il est essentiel de disposer de certaines qualités. Cependant, toutes les caractéristiques de ce métier demeurent inconnues pour plus d’un. Découvrez tous ce qu’il faut savoir sur ce métier dans cet article !

Que penser des accompagnateurs de personnes à mobilité réduite ?

Un accompagnateur de personnes à mobilité réduite est un expert qui vient en aide aux personnes ayant un handicap (temporaire ou permanente). Il peut s’agir d’un handicap intellectuel, sensoriel, mental, physique ou d’une dépendance qui les empêche de se déplacer tout seul.

Les objectifs d’un accompagnateur

Son objectif est de limiter au mieux le manque d’autonomie des personnes en situation de handicap et de les accompagner dans leurs activités quotidiennes. Il met tout en œuvre pour leur procurer tout le confort dont ils ont besoin. Les accompagnateurs sont également sollicités pour amener et ramener des enfants à leurs différentes activités en l’absence de leurs parents. Pour cela, il récupère la personne à sa charge, soit dans un endroit, soit à son domicile. Ils se déplacent ensuite à pied, en véhicule ou en transport en commun. Dans certains cas, l’accompagnateur peut faire usage du véhicule de son employé ou le sien.

Les missions de l’accompagnateur de personnes à mobilité réduite

En ce qui concerne leurs missions, elles sont assez nombreuses. Au prime abord, l’accompagnateur procède à la préparation de leurs divers déplacements et leur proposer un service adéquat. Ensuite, il se doit de veiller à la sécurité des effets de son client et de lui porter assistance aussi bien pour sortir ou entrer dans leur véhicule. Il se charge également d’appliquer les premiers soins en cas de besoin. Enfin, il doit également connaître le protocole à mettre en place lorsqu’il se trouve en situation d’urgence.

Quelles formations pour devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite ?

Un accompagnateur doit disposer de certaines compétences et qualités pour aider des personnes souffrant de handicap.

Les compétences requises

Si vous désirez devenir un accompagnateur de personnes à mobilité réduite, aucun diplôme n’est nécessaire, excepté le permis de conduire B. Cependant, pour augmenter vos chances de décrocher un tel emploi, il est recommandé de présenter un titre professionnel de type 5 en tant qu’accompagnateur de personnes souffrant de handicap. Il vous faut également disposer de plusieurs qualités.

Les qualités d’un accompagnateur

Votre métier ne se résume pas à conduire une personne d’un endroit à un autre. Il vous faudra veiller à son confort et son bien-être. Vous devez donc avoir l’envie de porter assistance à votre prochain. Il vous faut également être très ponctuel. En effet, vous devez respecter les horaires de rendez-vous de vos clients. Une autre qualité et pas des moindres pour devenir un accompagnateur de personnes à mobilité réduite est l’empathie.

Enfin, vous devez faire preuve de discrétion. Il faut savoir que les personnes à mobilité réduite peuvent vous confier des données confidentielles. Il est impératif que vous puissiez les conserver. Le secret professionnel est donc de mise dans ce métier.

Quel est le salaire d’un accompagnateur de personnes à mobilité réduite ?

Le salaire d’un accompagnateur de personnes à mobilité réduite est modeste. Il correspond le plus souvent au SMIC. Cependant, ce dernier peut augmenter en fonction de la personne qui vous emploie.

Quelle évolution de carrière possible pour un accompagnateur de personnes à mobilité réduite ?

L’accompagnateur de personnes à mobilité réduite exerce ses fonctions dans des associations spécifiées dans le transport qui sont le plus souvent sollicitées par les conseils généraux et les mairies. Il peut être aussi recruté dans des structures privées, médico-sociales ou par des collectivités.

Par ailleurs, en tant qu’accompagnateur, vous avez la possibilité d’évoluer dans d’autres professions. Ainsi, vous pouvez devenir accompagnateur touristique. Il vous est également offert la possibilité de travailler dans l’assistanat ou des services dédiés aux personnes en séjour linguistique. Vous pouvez également vous occuper des enfants qui ne sont pas accompagnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *