Comment devenir agent ou auxiliaire de crèche : la fiche métier complète

Les crèches permettent aux parents de trouver un endroit sécurisé où laisser leurs enfants quand ils sont occupés d’une manière ou d’une autre. Actuellement, ces établissements, spécialisés dans la garde des enfants de 0 à 3 ans ont le vent en poupe. En pleine expansion, ils embauchent de plus en plus de personnel dont notamment des agents de crèche. Vous aussi pouvez faire partie de l’équipe si vous le souhaitez. Voici un résumé de ce en quoi consiste la profession d’auxiliaire de crèche et les conditions pour intégrer ce corps de métier.

Description du métier d’agent ou d’auxiliaire de crèche

L’agent ou l’auxiliaire de crèche fait partie des professionnels de la petite enfance travaillant dans une garderie ou crèche. Il peut aussi travailler dans des établissements de santé. Son recrutement se fait par une structure privée ou majoritairement par un représentant de la collectivité territoriale (conseiller général ou maire).

L’auxiliaire de crèche assure le bien-être, la propreté et la sécurité des enfants pendant la journée. Cependant, sa première mission est de participer à l’éveil des enfants. Il permet au tout petit de développer sa socialisation avant d’entrer à l’école.

Pour remplir sa mission, l’agent de crèche doit s’organiser et préparer des activités en adéquation avec l’âge des enfants. Ces activités sont sous forme de jeux et d’ateliers divers. Outre cela, il se charge des repas et du bon déroulement des siestes. Il prend également part aux tâches courantes de l’établissement et participe à l’entretien des pièces et du matériel.

L’agent de crèche fait un travail à temps complet avec des horaires variables. Dans l’accomplissement de son travail, cet agent de la petite enfance côtoie naturellement des enfants. En outre, il est aussi appelé à collaborer avec les parents, ses collègues directs ainsi que les cadres de puériculture.

Au regard de son travail et des personnes avec lesquelles il collabore, l’auxiliaire de crèche doit être patient et faire preuve de maîtrise de soi. En dehors de tout ceci, il doit être responsable, dynamique, bienveillant et avoir un grand amour pour les enfants.

Quelles formations ou études pour devenir agent ou auxiliaire de crèche ?

Pour devenir agent ou auxiliaire de crèche, il faut détenir un certain diplôme. Le postulant à ce poste doit avoir suivi une formation d’auxiliaire de puériculture aboutissant à un diplôme d’État au bout d’un (1) an. Avant de bénéficier de ladite formation, il doit prendre part au concours auxiliaire puériculture.

Il est aussi généralement possible d’entrer dans le corps des auxiliaires de crèche en justifiant de l’un des diplômes suivants :

  • CAP petite enfance (diplôme à valider en deux ans)
  • BP (Brevet professionnel de la jeunesse de l’éducation populaire et du sport) de niveau 4
  • DP AP (Diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture) niveau Bac +2
  • BEP CSS (Carrières sanitaires et sociales).

En parcourant l’arrêté du 7 avril 2020, il est possible d’avoir des détails sur la constitution du dossier de candidature pour cette profession. Des informations sur les critères d’évaluation nationaux y sont aussi présentées.

Quels sont le salaire et les perspectives d’évolution du métier ?

Le salaire moyen de l’agent de crèche évolue du SMIC à un montant de 1 500 € brut mensuel. Au fil des années, il peut bénéficier de salaire très élevé. Sa rémunération mensuelle moyenne peut atteindre 1 800 € nets. Les primes individuelles peuvent également constituer une partie importante du revenu.

Des évolutions de poste sont envisageables pour l’auxiliaire de crèche. Au cours de sa carrière, il recevra une formation continue visant à approfondir ses compétences et renforcer ses aptitudes professionnelles. Après quelques années d’exercice de sa fonction, il peut évoluer et devenir un animateur petite enfance.

Certains concours lui donnent, en fonction des modalités, la possibilité de devenir un aide-soignant. Au bout de trois ans, l’agent de crèche peut aussi devenir infirmier. Dans ce cas, il devra passer le concours d’entrée de l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) afin d’obtenir son diplôme d’État infirmier ou éducateur de jeunes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *